Traduire, un geste d’ouverture (Audrey Coussy)

Traduire, un geste d’ouverture (Audrey Coussy)

0 0 hace un año
Le travail de la traductrice ou du traducteur littéraire est fréquemment, par avance, condamné à une invisibilité paradoxale : on considère que ce travail s’efface de lui-même s’il est accompli correctement – et a contrario qu’il ne devient apparent que s’il est raté. Pourquoi l’œuvre traduite demeure-t-elle méconnue, reléguée aux marges de la littérature? Peut-on critiquer le statut subordonné de la traduction, dépasser ce cliché qui masque en général les questions langagières, culturelles, ... Más informaciones

Síguenos en Facebook